POUR QUI ?

Beaucoup d’entre vous se demandent comment choisir un psychologue. 


Le lieu géographique, la photo d'accueil, l’accessibilité, l’outil thérapeutique, le hasard d'un clic, le site…
Internet vous propose information et réponse pertinentes à votre questionnement. 

Lorsque je suis à votre place et que je recherche la personne de confiance pour m’accompagner à traverser ce que la vie me propose, j’aime savoir à qui je m'adresse, qui je vais rencontrer. Pour moi, il est essentiel que mon thérapeute, tout comme moi, ait été bousculé par la vie, traversé certaines épreuves qui lui auront permis de rencontrer le chemin de la paix intérieure, le chemin vers soi.

C'est grâce à cela que l’alliance thérapeutique s’installe.

L’être humain apprend tout au long de sa vie. A travers les échanges avec mes patients, j’ai affiné mon approche existentielle et développé des outils de travail (constellation familiale, point de guérison, Gestalt, Feng Shui, énergie universelle…) qui se sont révélés bénéfiques, éclairants pour les personnes que j’accompagne.

Les attendus de notre société, sous-tendus par « Il faut » et « Tu dois », nos croyances, notre éducation, nous font souvent éprouver ce sentiment de ne jamais être à la hauteur, de ne jamais faire les bons choix, de ne pas être la bonne personne. Moi-même, j’en ai été victime.

Le travail sur soi, sur nos croyances limitantes et sur nos attentes nous permet de rencontrer notre nature profonde, notre identité, notre authenticité. 

Au travers de mes expériences et rencontres, j’ai aussi appris à me tromper et j’ai compris qu’il n’y avait pas de mauvais choix, il n’y avait que des expériences à vivre pour grandir, pour être soi.

Si nos chemins se croisent, je serai heureuse que mon accompagnement vous aide à révéler pleinement votre potentiel.

Pourquoi ?

Pourquoi consulter un psychologue ?

Beaucoup de personnes n’osent pas aller consulter alors qu’elles en ont besoin, mais des idées reçues sur le soutien psychologique les empêchent :

- « les psys, c’est pour les fous » ;
- « je vais mal mais cela ne va pas durer ! Je suis fort(e) » ;
- « si j’ai un problème, j’en parle à mes amis » ;
- « je suis faible si je consulte un psy » ;
- « je me débrouille toujours tout(e) seul(e), je ne demande jamais d’aide » ;
- « cela va être long et je n’ai pas le temps ».

Toutes ces raisons représentent une vision erronée, par manque d’information, peur du premier contact, de ce qui va être dit, etc. Chacun, chacune, nous avons le droit de demander de l’aide, d’être accompagné(e), de venir déposer dans un endroit sécurisant : le droit d’entamer un suivi psychologique.

Voici plusieurs raisons pour débuter un suivi psychologique :
- prise de décisions délicates ;
- conflits familiaux, parentaux ;
- difficultés au sein du couple (séparation, conflit, problèmes de communication, etc.) ;
- gestion de son haut potentiel ;
- dépression, mélancolie ;
- anxiété, angoisse, phobie, gestion du stress ;
- difficultés relationnelles ou professionnelles (burn out, risque psycho-social) ;
- gestion des émotions ;
- questionnements existentiels.
Il n’existe pas de raison plus valable ou de situation plus grave que la vôtre, il n’y a que des raisons différentes et des situations différentes. Vous, seul, savez ce qui est juste pour vous.

En bref, la thérapie est pour tous, du moment que cela est souhaité.